InLookbook

How are you doing?

grey knitwear set from Zara

Hello tout le monde ! Je vous présente le premier article de l’année 2021. Je vous souhaite tous mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année :).
Hi there! Today I’m back with the first blog post of 2021. I wanted to wish a happy new year and best wishes for this new year.

grey knitwear set from Zara

Je pense que l’une des questions les plus posées en 2020 était « Comment allez-vous ? » … Généralement, on répond souvent oui, ça va, bien etc. Même quand ce n’est pas le cas. En général, c’est une question que l’on pose par politesse, on ne se soucie pas tellement de la réponse du coup on donne et reçoit des réponses génériques.

Pour ma part, dernièrement une amie m’a posée cette question et je ne savais pas trop quoi répondre à part « Je ne sais pas ».
En effet, la période que l’on vit actuellement est assez compliquée puisque toutes les certitudes et croyances que l’on avait se sont retrouvées bousculées. De ce fait, c’est normal de ne pas savoir comme on va et de le dire.

I suppose that one of the most asked questions of 2020 was « How are you doing? ». Most of the time when asked this question we reply with an « I’m fine » even though it’s not always the case. This type of question is usually asked by pure politeness thus we don’t care about the answer, thus we just a generic answer.

On my hand, a few days ago a friend asked me how I was doing and the only answer I could give to her was « I don’t know ». Indeed, the current sanitary situation is a bit complicated to live with, as life, as we knew before, does not exist anymore. Moreover, we are not sure of what is coming next. For these reasons, I think it is not that bad to not knowing how you’re doing.

J’ai longtemps cru que je devais éviter de dire à mon entourage comment j’allais. De peur de paraître trop faible ou simplement, parce que j’avais peur de les ennuyer avec mes problèmes.
Pourtant, cette année m’a fait prendre conscience que j’avais un environnement bienveillant vers lequel je pouvais me tourner en cas de problème. Je me suis également rendu compte que je ne devais pas avoir peur de me tourner vers des professionnels quand ça ne va pas ou même quand je ne sais pas comment ça va.
I’ve long thought that I should avoid telling my close-circle in which mental state I was in by fear of looking too fragile or just because I did not want to bother them with my problems.
Yet, this year made me realize that my friends and family would always be there for me whenever I’m in troubles. Therefore, I should not be afraid to ask them for help whenever I was feeling a bit down.

grey knitwear set from Zara
grey knitwear set from Zara

De nos jours, on essaie de beaucoup mettre en avant l’importance de prendre soin de sa santé mentale sauf qu’en vérité on reste très pudique par rapport à celle-ci. On nous pousse à demander aux autres comment ils se sentent mais on j’ai l’impression que l’on a pas toujours envie d’avoir une réponse honnête de leur part. Je pense qu’on a surtout peur de ne pas savoir comment réagir quand la santé mentale de ceux à qui l’on tient se dégrade. Pourtant, aujourd’hui on a accès à une quantité presque infinie d’information qui nous permettrait de nous aider à réagir de la meilleure des manières.

Il faut que l’on prenne le temps de déconstruire nos préjugés à propos de la santé mentale. D’un côté, nous ne devons pas avoir peur de chercher de l’aide dans nos cercles privés ou de l’aide professionnelle quand les temps sont plus durs. De l’autre côté, nous devons apprendre à ne pas avoir peur des personnes qui  nous demande de l’aide, ne pas avoir peur quelques fois à forer la main pour leur venir en aide.

Nowadays, we’re putting a lot of awareness around mental health and how to take care of it. We are asked to take care of those around us and ask them if everything’s alright. However, I feel like we don’t always want to receive an honest answer from them. As if we are afraid of not knowing how to react when we realize that the people we care about are facing mental hardships. Yet, today and more than ever, we have access to a large range of information telling us how to help those you are not doing well.

We need to deconstruct our biases regarding mental health. On the one hand, we should not be afraid to look for help in our entourage or professional help when times are a bit rough. On the other hand, we should learn to not be afraid of people who come to us for help.

grey knitwear set from Zara Knitwear Set: Zara (similar: X & X) – Over the knee boots: Asos (similar: X, X)

Prenons soin les uns des autres et prenons également soins de nous-même !

Let’s take care of each other but as well of ourselves!

Cela faisait longtemps que je vous avais partagé mes humeurs dans un article mode. Les deux sujets sont souvent un peu déconnectés mais j’utilise ce genre d’articles afin de cacher mes émotions (un peu contradictoire avec mon article, non?). De plus, ça fait des illustrations sympathiques pour un article.
It’s been a long time since I have shared some of my thoughts in a fashion blog post. Both subjects are quite disconnected from each other, but, I’ve to admit that it helps me hide my feelings (It is a bit contradictory to my post, isn’t it?). Moreover, we should view the outfit posts as some illustrations for my story.

Lots of love, guys xx.

 

Check out my social media pages - Instagram | Pinterest | Facebook | Twitter | Bloglovin

aboutnoemiel-singature-nouvelle

By
4

4 Comments

  • Nous les Nanas

    Coucou Noémie,

    C’est une jolie tenue. J’aime bien l’association des collants en plumetis avec les cuissardes !

    Bise

    31 janvier 2021 at 20 08 15 01151 Reply
  • Lydietendances

    Je suis tout à fait d’accord avec toi, nous sommes très pudiques par rapport à nos émotions. Mais souvent, nous avons notre entourage propre qui est bienveillant ! Il en tient qu’à nous de nous dévoiler un peu plus !

    1 février 2021 at 8 08 10 02102 Reply
  • Kristin

    Canon le look ! Je suis d’accord avec toi, on répond souvent « ça va » par habitude et on pose la question sans vouloir une autre réponse que celle-ci au final… après il n’est pas aisé de se livrer avec tout le monde !

    1 février 2021 at 9 09 52 02522 Reply
  • Fille à Paillette ✨

    Coucou,

    J’adore ta tenue .

    Je suis d’accord avec toi, il faut libérer la parole sur la santé mentale. Cette année j’ai commencé un travail sur moi même et lorsque j’en parle librement à mes proches ça déclenche des « oh moi aussi j’aimerais bien ». Prends soin de toi

    Des bisous

    Morgane ✨

    1 février 2021 at 20 08 04 02042 Reply
  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :